Notre histoire
Nos vins
Nos conseils
Notre savoir-faire
Notre histoire
Nos tarifs
Notre sélection
Nos plus!
Nous contacter
 

Alain Debacque

Pierre Debacque

Une terre, une famille

C’est au XVIIIe siècle, au temps où l’Aquitaine était une province anglaise (dot d’Aliénor d’Aquitaine), qu’apparurent les premières vignes du château Ridet dans la presqu’île de Condat.

Les anglais et les hollandais achetaient et chargeaient les barriques de vins sur l’embarcadère du château Ridet, situé aux bords de la Dordogne.

A Erquinghem dans le Nord, Joseph Debacque (1885-1949) tenait un commerce du meilleur vin français qu’il tenait de son père Louis Debacque.
C’est en convalescence à Cognac, après avoir été blessé en 1915 à la bataille de la Marne, qu’il fut mis en contact avec Mme Herrier, veuve-propriétaire du château Ridet. Amoureux dès les premiers instants de cette terre, il l’acquérit, s’installa avec sa famille et apprit très rapidement le métier de viticulteur en alliant son savoir-faire commercial. Il transmit cette passion à son fils cadet du même nom : Joseph Debacque (1922- 2006) qui reprit le domaine à la mort de son père. Il agrandit le vignoble bordelais et investit dans le St Emilion, puis laissa en fermage à son fils cadet : Alain Debacque (1953- ), l’actuel exploitant viticulteur.

Passionné de cet art de la vinification et autodidacte en gestion et commerce d’entreprise, il mena une grande vague de modernisation des chais et appliqua une série de nouvelles mesures qualitatives qui lui permirent d’obtenir les labels AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) en Bordeaux Supérieur, St Emilion et St Emilion Grand Cru. Il continua l’agrandissement du domaine notamment en St Emilion et baptisa les deux nouveaux châteaux : Merlin (nom de jeune fille de sa femme Catherine) et Montagu (nom de jeune fille de sa belle-mère).
Par la qualité de ses vins et ses talents commerciaux, il se bâtit rapidement une clientèle particulière fidèle qui lui achète aujourd’hui les 2/3 de sa production.

Aujourd’hui Pierre Debacque (1985- ) son fils, a terminé brillamment ses études de viticulture-oenologie et un BTS de gestion des systèmes d’exploitation et fait actuellement son expérience dans d’autres châteaux dans le Médoc puis en Australie avant de reprendre la suite.

vignoblesdebacque
05/03/08